Suite à une baisse d'activité, le forum se retrouve actuellement en travaux de renouvellement.
Nous revenons aussi vite que possible, tout beau, tout neuf ! I love you
En attendant, le flood et la chatbox sont bien sûr toujours ouverts.
Je vous invite à consulter ce sujet pour plus d'informations.

Partagez | 
 

 take it easy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
« APPLESTORM »

LULAi solemnly swear that i am up to not good.
avatar

Nombre de messages : 657
Age : 22
Localisation : dans tes rêves et sous ton lit
Avatar : ole sorensen
Song for mood? : rhcp - californication
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: take it easy ?   Mar 5 Jan - 19:25

RADIOHEAD CREEP
Sur Terre, c'est bien connu, la population se divise en deux catégories d'individus bien distinctes — l'adolescente pleurant son petit-ami infidèle, parti s'envoyer en l'air avec une barbie platinée, à une soirée à laquelle était n'était pas invitée ; l'employé de basse classe mais courageux, qui a bossé d'arrache-pied pour obtenir cette promotion, qui a finalement été décrochée par un bellâtre richissime, bien qu'il eût pas bougé le petit doigt ; le gamin qui, voulant rendre ses parents fiers de lui, a révisé ses maths toutes la sainte journée, mais qui se tape quand même une sale note, alors que son voisin l'intello a décroché son troisième 19/20 du trimestre sans ouvrir un seul cahier. Bref, les hommes semblent se résumer à cela : les baiseurs et les baisés.

Nom de la ville ne fait pas exception à la règle ; elle recèle également son lot de largueurs et de largués, de renvoyeurs et de renvoyés. Voyez le nombre de petits riens, dans la vie d'un homme, qui fait de lui un baiseur ou un baisé — la frontière entre les deux est infime, y poser un orteil, c'est passer de l'autre côté. Et prenez garde, car si passer du camp des baisés à celui des baiseurs n'est pas toujours facile, le contraire, en revanche, l'est plus que de voler son fiancé à sa meilleure amie.

_________________
[list]

WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
© Noub



© cremoisies LJ[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-judgement.forumsactifs.com
« APPLESTORM »

LULAi solemnly swear that i am up to not good.
avatar

Nombre de messages : 657
Age : 22
Localisation : dans tes rêves et sous ton lit
Avatar : ole sorensen
Song for mood? : rhcp - californication
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: take it easy ?   Jeu 7 Jan - 23:28




PHYSIOS TAHIS ROUMELIOTIS
25 ANS, 6 JANVIER 1985, CORINTHE, GRÈCE
FEAT LEIGHTON MEESTER ; BAISÉS ; SHATTERED
PROSTITUÉE, ÉTUDIANTE EN CRIMINOLOGIE
À ÉTÉ MISE ENCEINTE PAR SON FIANCÉ, QUI L'A QUITTÉE POUR CELA. ELLE A, DEPUIS, AVORTÉ ET S'OFFRE AUX HOMMES POUR OUBLIER.
DYONISOS (LÉO FERRÉ) - THANK YOU SATAN.



ARNO DAVID SACHS
26 ANS, 29 DÉCEMBRE 1984, VILLE, PAYS
FEAT GARRETT HEDLUND ; BAISEURS ; FOXX
ÉTUDIANT EN SCIENCES POLITIQUE
PAR PEUR, IL A LAISSÉ TOMBER SA FIANCÉE APRÈS L'AVOIR MISE ENCEINTE. IL A QUITTÉ LA VILLE QUELQUES TEMPS, ET A TOUJOURS REGRETTÉ. LE VOILÀ DE RETOUR, TOUJOURS AUSSI AMOUREUX.
GEORGE HARRISON - WHILE MY GUITAR GENTLY WEEPS.

_________________
[list]

WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
© Noub



© cremoisies LJ[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-judgement.forumsactifs.com
« APPLESTORM »

LULAi solemnly swear that i am up to not good.
avatar

Nombre de messages : 657
Age : 22
Localisation : dans tes rêves et sous ton lit
Avatar : ole sorensen
Song for mood? : rhcp - californication
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: take it easy ?   Sam 16 Jan - 16:37

    Gamin. Connard. Tordant. Jamais sérieux. Lourd. Toujours là pour détendre l'atmosphère. C'est généralement comme ça qu'on décrit Adriel. Ce mec-là, c'est le genre de gars qui vous lance une vanne dont vous vous souvenez encore deux mois après, tellement elle était douloureuse, à la figure.

    Adriel est très indépendant. Il peut faire beaucoup de mal, s'il le veut. Mais il ne le veut pas, la plupart du temps. Il est hyperactif, n'a presque pas de période de mou. Il est très exubérant mais garde toujours tout pour lui. Il a blessure qui l'a fait devenir moins "vrai" dont seule Amilie est au courant.

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------



    (c) misery angel (c) fox
    adriel nom
    feat cesar casier or garrett hedlund
    24 ans
    études en ?
    baiseur


    (c) banana hammock (c) woody pepper
    belokan nom
    soeur jumelle
    feat taylor warren or daisy lowe
    24 ans
    études en ?
    baisés
    Belokan et Adriel sont frère et sœur. Jumeaux. Mais contrairement aux jumeaux habituels, qui entretiennent une relation plus que fusionnelle, les nôtres, eux, s'entendent bien, mais c'est tout. Ils ne sont pas super-proches, ne se confient pas tous leurs secrets, ne sont pas non-stop ensemble. En fait, ils n'ont de frère et sœur que le sang et le nom. Bien sûr, ils s'aiment - c'est obligé - et s'entraident toujours, mais ça s'arrête là. Mais, depuis quelques temps, leur relation semble être passé à la vitesse supérieure. C'est sans doutes car Adriel a changé. Il est devenu plus mystérieux, plus sombre. En surface, il est resté le même, pour ne pas attirer la curiosité des gens, mais dans le fond, il est différent. Forcément, tuer quelqu'un, ça vous change un homme. Mais Belokan était intriguée par ce "nouveau" Adriel. C'est un soir où ils regardaient un film, que le lien qui les unissait s'est radicalement transformé.
      BELOKAN Dis-moi, frangin, serais-tu passé du mauvais côté de la force ?
      ADRIEL T'entends quoi, par le mauvais côté de la force ? (Sourire en coin.)
      BELOKAN Hmm, ce que tu veux... T'as l'air plus dur, c'est assez sexy. Tu t'es fait chopé par les flics avec les poches pleines d'herbe ou quoi ?
      ADRIEL Rien du tout, mais je serais cap.
      BELOKAN T'es cap de tout, toi, hein ouais ? Tu sauterais même ta mère, si on te le demandait.
      ADRIEL Ma mère, nan. Ma sœur, ouais.
    Sans attendre, il l'avait embrassée. Fougueusement, violemment. Sans aucune passion, ni amour. Juste un désir brulant, croissant. À croire qu'il attendait ça depuis longtemps, qu'il en avait besoin. La nuit fut longue et mouvementée. Comme toutes celles qui suivirent. Personne n'en a jamais rien sut, surtout pas les parents des deux jeunes gens. Ils auraient eu une attaque. La seule à avoir deviné, ce fut Amilie, à qui Adriel n'a jamais rien sur cacher. Elles n'a pas approuvé, mais elle s'est tue. De toute façon, elle ne l'aurait pas empêché de prendre son pied comme il le voulait. Maintenant qu'il avait gouté à son nouveau pantin, c'était devenu comme une drogue. Chaque soir, il se glisse dans la chambre de Belokan, ou le contraire, et le jeu recommence. Ça fait maintenant presque un an que ça dure, et sauf exception, il n'y a pas une nuit où les jumeaux n'ont pas batifolé. Ils sont à présent incapable de rester dans la même maison sans ce désir brulant de toucher l'autre. Si Adriel ne semble pas être gêné de la situation, Belokan en souffre. Elle ne le montre pas, bien sûr, mais elle a mal. Après tout, Adriel reste son frère, elle l'aime comme tel. Sauf qu'elle aime un peu trop leurs parties de jambes en l'air à son goût. Elle est presque certaine que rien de plus ambigüe ne se cache là-dessous, mais elle doute de plus en plus. Il lui est impossible, pour le moment, de mettre tout ça au clair dans son esprit, car chaque nuit, la partie reprend, sans qu’elle puisse y mettre fin - du moins pour un moment, elle serait incapable de s’arrêter définitivement, elle en a trop besoin, à présent. Même lorsqu'elle montre ses réticences, l'ivresse nécessiteuse de son frère brise toutes ses piètres défenses, et c'est reparti pour un tour.



    (c) aurelie
    amilie nom
    meilleure amie
    feat taylor swift
    23 ans
    études en ?
    baisés
      ADRIEL Eh oh, t'as décidé de camper là, où quoi ? Bouuuge !
      AMILIE T'as un problème, face de slip ? Je bouge si je veux.
      ADRIEL C'est toi le slip ! Je crève juste d'envie de manger une glace là, alors circule virgule, où...
      AMILIE J't'apostrophe ! C'est bon, je connais.
    Telle fut la première rencontre d'Adriel et Amilie, alors qu'ils avaient à peine une décennie. Ce ne fut pas le grand amour, c'est vrai, et leur relation ne s'améliora pas avec le temps, pour tout dire. Après cette brève entrevue, ils ne se revirent pas avant le lycée, où leur animosité n'en était que plus renforcée, car Adriel, ayant obtenu le titre officiel de comique de la classe, adorant s'en prendre à Amilie. Puis, l'été de leurs seize ans, Amilie se retrouva au mauvais endroit au mauvais moment, habillée seulement d'un top et d'un jean. Un abruti de soulard l'a apostrophée, a voulu la toucher. Elle a refusé, et, furieux, l'homme a sortit un couteau, l'a menacée. Adriel passait par là et l'a vu la gifler. Il n'a pas hésité, il a courut, a foncé sur l'homme, qui a reculé de deux pas sous le choc. Aussitôt, Adriel s'est placé devant Amilie qui était encore sous le choc. L'homme a alors attaqué Adriel avec son poignard, et l'a touché au flanc. Une belle coupure, mais pas mortelle. Le jeune garçon, avec la rage du désespoir, envoya valser son pied dans le visage de l'homme, qui se jeta aussitôt sur lui. Il prit le brun par la gorge, approcha son visage tout près du sien, un sourire pervers sur le visage. Adriel étouffait, toussait. Dans un dernier geste dont la rapidité l'étonna un dixième de seconde, il prit le poignard des mains de son agresseur et le planta dans l'endroit qu'il atteignit le plus vite - son cœur. L'homme le lâcha, devenu mou comme une poupée, et moins de deux secondes plus tard, tout était fini. Adriel était allongé au sol, sur le côté, et se tenait le flanc en grimaçant. Amilie accourut, et appela la police, sur demande de son sauveur. Tout alla ensuite très vite. Ils furent conduits aux urgences, tandis qu'ils emmenaient l'assassin, mort. Adriel et Amilie, les victimes, s'en sont sortis sans problèmes. C'était de la légitime défense, après tout. C'est ainsi qu'est née l'indissociable amitié qui lie aujourd'hui les deux jeunes gens. Adriel et Amilie sont du genre comme les deux doigts de la main, à présent. Sauf qu'un jour, il y a peu, Adriel, furieux, envoya tout aux orties.
      AMILIE T'es vraiment gonflé ! Tu pourrais avoir n'importe quelle fille, mais non, il faut que tu te tapes ta sœur !
      ADRIEL Écoute, Amilie, même si j'étais un petit garçon bien sage qui ne saute pas sa sœur chaque soir, je ne voudrais pas de toi, capiche ?!
      AMILIE Vas te faire voir, enfoiré...
    Amilie pleurait à présent, blessée par le ton et le regard peu avenant de son ami. Elle était pourtant sûre de n'avoir confié ses sentiments à personne, et surtout pas à lui. Pourtant, il avait deviné. Sûrement depuis longtemps. Mais qu'il lui renvoie ces longues années d'amitié parfaite à la figure, comme ça, elle n'aurait jamais pensé qu'il puisse en être capable. Elle avait apprit à refouler ses pulsions, à la vue d'Adriel, préférant ne pas gâcher leur amitié, elle comprenait alors que tout ça n'avait servi à rien. Elle tourna les talons et s'en alla, laissant l'homme seul avec sa rancœur. Deux mois plus tard, ce dernier comprend enfin qu'il a fait une énorme erreur, qu'il a rayé de sa vie sa plus vieille alliée, celle qui le soutenait dans n'importe quelle solution, celle qui avait partagé cet horrible passé, mais qui ne le jugeait pas, cependant. Sa meilleure amie, qu'il aimait et qui lui manquait. Il ignore comment s'excuser, mais il est bien décidé à le faire.




_________________
[list]

WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
WHAT A WONDERFUL WORLD
© Noub



© cremoisies LJ[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-judgement.forumsactifs.com
« Contenu sponsorisé »





MessageSujet: Re: take it easy ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

take it easy ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
last judgement :: avant tout :: blablabla-